Ils parlent de « Tout foutre en l’air »

« Tout foutre en l’air », Editions Actes Sud Junior (coll. D’une Seule voix), en librairies le 14 janvier 2015

« Antoine Dole parvient à dire la souffrance d’une adolescente, tiraillée entre la soif de révolte et le réconfort du quotidien. Son écriture furieuse et acharnée mime cette déroute nocturne au cours de laquelle l’héroïne nous livre ses plus violentes questions.(…) Il lui faudra un sursaut, un frisson de désir, une ultime conviction, pour vouloir tout recommencer. Dans ce court récit optimiste et lumineux, l’auteur nous livre un message d’espoir, sincère hommage à la vie. »
Mathilde Dondeyne pour Onlalu.com 

« Antoine Dole est un surdoué des mots. Son écriture me fascine et me touche en plein cœur. Tout foutre en l’air est un diamant brut. Un texte incarné, écorché, à fleur de peau qui nous plonge dans un véritable guets-apens émotionnel. Un texte qui ne se dérobe jamais, vibrant, vivant. Et puis toutes ces phrases, que j’ai lues et relues, qui ne cessent de tourner en boucle dans mon esprit… Cette écriture de l’urgence, cette formidable rage de vivre, cette beauté hypnotique… »
Coup de coeur sur Dans la bibliothèque de Noukette 

« Décidément, j’adore la plume d’Antoine Dole. Ses phrases courtes, tendues, sa capacité à décrire les fêlures et la souffrance. Sa relation au corps, sa façon unique de lier le psychique et le physique, de glisser les mots sous la peau, de retranscrire les sensations les plus intimes sans en faire des caisses. Sa force d’évocation est sidérante, il lui suffit d’une phrase pour que l’image se forme, s’imprime sur la rétine du lecteur, y laisse une trace indélébile. »
D’une Berge à l’Autre 

« Tout foutre en l’air est l’histoire magnifique de deux être en perdition qui se rencontrent, pour le meilleur – ou pour le pire ? C’est l’histoire d’une prise de conscience, d’un éveil à la vie, brutal mais indispensable. Antoine Dole n’a pas son pareil pour évoquer la souffrance, suggérer le désespoir. Ici s’affrontent les attraits de la mort et la force de la vie. Ici se joue quelque chose de grave et de grand. Ici se jouent des destins, des choix. On se sent petit, infiniment petit devant la puissance et l’immensité de cette brève lecture. »
Coup de coeur sur L’ivresse des Mots 

« Un texte qui fait frémir, tant il sonne juste. Des personnages fragiles, sur le fil. Encore une fois Antoine Dole propose au lecteur une reflexion sur la vie, la société. Un jeune auteur fascinant à suivre dans ses choix d’écriture. »
Les Papotis de Sophie

« Une course désespérée contre le mal de vivre qui frôle l’abîme pour mieux révéler la puissance de vivre, son irrésistible appel, sa fragile et poignante beauté. Une écriture de la sensation au plus près, d’une effrayante justesse, qui se fraie un chemin dans l’intime, ses plus sombres retranchements comme ses plus lumineux recours. »
Cécile Moulain, documentaliste au Collège Europa de Montélimar 

« Ce récit est une fulgurance, le lecteur est happé, secoué et la brièveté de ce livre n’enlève rien à sa force, que du contraire. Les numéros de pages se font discrets. Quand on referme le livre, on n’a rien vu venir. On est juste éblouis. »
Books & Iced Coffee

« C’est encore un sans faute pour cet auteur et pour ce récit, c’est en quelques pages un condensé d’émotions et de sensations fortes. Ses mots nous touchent une fois de plus en plein cœur. Ils sont encore une fois très justes, remplis de sensibilité et nous évoquent avec un réalisme extraordinaire la solitude d’une jeune adolescente et les dangers que peut engendrer une simple rencontre virtuelle. Cette histoire est poignante et déstabilisante, elle restera gravée au fond de ma mémoire un très long moment encore. C’est un réel coup de cœur que j’ai eu pour ce roman et je vous le conseille fortement. »
Coup de coeur sur Les Lectures de Val 

« Ce que j’aime le plus chez Antoine Dole, c’est son phrasé. J’aime cette musique que produit sa syntaxe, le choc que produisent ses images, la baffe que peuvent coller ses choix lexicaux. (…) Un roman intelligent qui raconte sans juger, qui donne des pistes de réflexion et qui s’ouvre sur une note résolument optimiste. A mettre entre les mains de nos ados ! »
Mille et une Frasques

« L’auteur parvient parfaitement à dire cette soif d’absolu et de révolte des adolescents, par le biais d’une jeune fille qui n’a pas été sans me rappeler l’Antigone d’Anouilh. C’est un texte fort, difficile, sur un sujet difficile, un texte déchirant, mais indispensable. »
Cultur’Elle

« Je suis impressionnée par ce texte intense qui offre une réflexion sur la vie, la mort, le danger des relations virtuelles et le choix de « le faire ou pas ». Je vous avoue qu’au beau milieu du texte, j’ai perdu espoir tellement les mots sont forts et l’ambiance particulière. Antoine Dole réussit à toucher là où ça fait mal, là où on trouve des résonances avec nos vécus.  Moi ça m’a beaucoup touché tellement les mots font sens et j’ai trouvé la fin sublime et tellement vraie (encore plus depuis que je suis maman!). En 72 pages, Antoine Dole nous surprend, nous étonne, nous dépayse (…) Il me donne l’impression qu’il s’est donné dans une relation intimiste et complice entre l’auteur et son lecteur, nous révélant une part de lui, quelque chose qui semble très profond et important. Texte à émotions, texte engagé et personnel, plein d’énergie et de fougue, Tout foutre en l’air sait faire ressentir et plus encore… »
Sous le feuillage 

« Quel rythme ! J’ai lu ce roman jeunesse d’une traite, peinant à respirer tant le rythme de l’écriture nous entraîne dans une course folle. Antoine Dole a ce talent de calquer le rythme de l’histoire au rythme de l’écriture. Quelle écriture ! J’en suis encore toute chamboulée. J’ai vécu cette course infernale avec l’héroïne du roman, cette nuit où tout va basculer. Tout est tellement rapide ! Tout est intense ! (…) Un beau coup de cœur en matière de littérature jeunesse pour commencer l’année ! »
Les bavardages de Sophie

« Un texte coup de poing. (…) Un texte qui se lit comme un souffle, sans respiration. Une écriture ciselée, qui martelle les mots, qui ne laisse aucun répit, qui fait battre le cœur. Dès les premiers mots. On est happé. Le lecteur a peur de tomber lui aussi. Un texte qui nous dit que chacun fait ses choix, à un moment donné. Que c’est comme ça. Mais que la vie vaut la peine d’être vécue. »
Méli-Mélo de Livres

« Des phrases courtes, un ton haletant qui fait suffoqué le lecteur dans cette course dont l’issue inquiète, c’est tout le style captivant et incisif de Antoine Dole »
La Littérature Jeunesse de Judith et Sophie

« Les mots résonnent, frappent avec toujours autant de force. (…) Ce roman donne envie de vivre. De vivre chaque jour encore plus ardemment que le précédent. Ce livre est un petit joyau, à lire et à relire.  »
Un Simple Tabou

« Sans compromis, sans concession, sans détour, d’une plume ferme et aiguisée, Antoine Dole met le lecteur dans la posture de l’héroïne du roman. C’est noir, mais jamais fataliste, toujours bienveillant. »
Lecture Jeunesse 83

« Tout foutre en l’air est un roman pour adolescents qui va directement aux entrailles. Il prend aux tripes, envoie le lecteur dans un tourbillon, et l’accapare. Poser le roman ? Impossible. »
Bricabook 

« Les phrases sont haletantes, le stress est palpable. (…) L’écriture d’Antoine Dole est magique. Cette émotion retransmise est absolument incroyable. Je ne suis pas ressorti indemne de cette lecture. »
Blog d’Anne-Véronique Herter 

« En ouvrant Tout foutre en l’air, on est happé dans cette fuite contre le mal-être et notre respiration s’affole pour se calquer sur le rythme des mots, des phrases. Impossible de lâcher cette course pour la vie avant d’en avoir tourné la dernière page, à bout de souffle. Je me suis encore pris deux bonnes claques : une par le récit en général ; et l’autre, car Antoine Dole parvient comme personne à être d’une justesse absolue dans ses écrits. Il dépeint parfaitement le mal-être et les faux espoirs que celui-ci distille dans les veines, sans oublier l’appel viscéral de la vie, de la survie. Tout foutre en l’air est un de ces textes vibrants qu’il faut absolument lire et faire lire aux ados et à ceux qui ont dépassé cet âge. »
Coup de coeur sur En Coeur des Livres

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s